Les matériaux ou les produits utilisés dans la construction peuvent comporter de l’amiante. Pourtant, l’élément est nocif pour la santé des habitants d’un logement. Ainsi, son utilisation était interdite en France depuis plus d’une vingtaine d’années.

L’interdiction de l’amiante en France

L’interdiction à l’utilisation de l’amiante découle du décret n° 96-1133 paru dans le journal officiel à la date du 26 décembre 1996. Toute utilisation de l’amiante en France est proscrite depuis le 1er janvier 1997. L’interdiction vise à protéger les travailleurs et les consommateurs de l’effet mortel de l’amiante. La production et le traitement de l’amiante sont interdits auprès des industries pour éviter l’exposition des salariés et les consommateurs. Pour information, l’amiante peut être présent dans plusieurs variétés de fibres incorporées dans les matériaux de construction. Exemple, les toitures, les peintures, plâtres… Lors de la cession d’un logement, il est nécessaire d’effectuer un diagnostic amiante. Toutefois, l’obligation touche en priorité les maisons bâties avant le 1er juillet 1997. En cas de détection, il est nécessaire de refaire un diagnostic amiante tous les 3 ans. Pour information, une nouvelle méthode a été appliquée pour détecter la présence d’amiantes sur les matériaux et les produits de construction depuis le 1er avril 2013.

Les risques à l’exposition à l’amiante

Les effets à l’exposition prolongée d’amiante sont nombreux pour l’organisme. D’abord, les occupants d’une habitation peuvent risquer une fibrose pulmonaire. La maladie est provoquée à cause d’une inhalation aux fibres des matériaux et produits de construction. Pour information, les médecins appellent la fibrose pulmonaire l’asbestose. Principalement, elle touche les occupants qui sont exposés aux fibres d’amiante depuis plus de 15 ans. Ils peuvent ainsi éprouver de plus en plus de difficultés à respirer. La maladie peut même être mortelle sans une intervention en urgence. Par ailleurs, une exposition à plus de 20 ans peut provoquer le cancer du poumon.

Que faire en cas de détection d’amiante ?

Lors de la détection d’amiante, il est nécessaire de retirer les matériaux exposés. Pour les toitures par exemple il est recommandé d’effectuer des travaux de rénovation. Vous pouvez également faire appel à la technique d’encapsulage. La technique vise à traiter et conserver en place les matériaux ou les produits irradiés. Cependant, ils seront traités pour devenir les plus hermétiques possible afin d’éviter que les fibres d’amiante ne se dispersent dans le logement. Il est également envisageable d’appliquer un nouveau revêtement sur les matériaux. Toutefois, le recouvrement est une solution temporaire. Du fait que les fibres d’amiante peuvent se disperser de nouveau à travers les revêtements après quelques années.
Vers le haut

Laissez un commentaire